Le voilier de course DCNS 1000 reprend du service au cinéma

Dossier(s) : DCNS
crédits : J.M. LIOT.

A l’occasion du tournage du film « En Solitaire », de Christophe Offenstein, DCNS et Gaumont ont annoncé leur partenariat. La production a en effet acquis le monocoque de course DCNS 1000, qui servira de décor principal à ce long métrage, dans lequel on retrouvera, pour les rôles principaux, François Cluzet, Virginie Efira et Guillaume Canet. En Solitaire, dont la sortie au cinéma est prévue en novembre 2013, racontera l’histoire de Yann Kermadec, qui voit son rêve se réaliser lorsqu’il remplace au pied levé un skipper vedette au départ du Vendée Globe. Mais après quelques jours de course, alors qu’il est en tête, le navigateur est contraint de faire une halte forcée pour réparer son safran endommagé, aléas qui va bouleverser son tour du monde. Pour Sidonie Dumas, présidente de Gaumont, ce film constitue « un projet cinéma exceptionnel conçu autour d’une extraordinaire aventure humaine, réunissant une équipe artistique et technique d’expérience. Ce film porteur de valeurs universelles telles que l’aventure, l’amitié, la famille et le dépassement de soi s’adresse à un large public tant en France qu’à l’international ».

 

Le monocoque DCNS 1000 (Image : DPPI)

 

« Développer la notoriété de notre entreprise »

 

Du côté de DCNS, ce partenariat est évidemment une très belle opération. D’abord, il va permettre d’offrir une seconde vie à DCNS 1000, un monocoque de 60 pieds construit en 2008 dans le cadre des Filières du Talent, le programme de transmission du savoir du groupe naval, articulé autour d’un volet social (intégration professionnelle) et un  volet sportif dans le domaine de la voile. A ce titre, un jeune skipper, Christopher Pratt, a pu, à l’issue d’un long apprentissage, réaliser à la barre de DCNS 1000 sa première course océanique en solitaire, lors de la Route du Rhum 2010. Puis, l’an dernier, les Filières du Talent ont pris un nouveau cap, notamment pour le volet sportif, en s’engeant cette fois avec l’Hydroptère, ce qui impliquait la vente du monocoque. C’est désormais chose faite et ce grâce à un beau partenariat qui va aussi permettre d’offrir à DCNS une importante visibilité auprès du grand public, où l'industriel et ses activités, tant dans le naval militaire que dans les énergies marines, demeurent encore très méconnus.  « Au-delà d’une forte exposition de notre marque, ce partenariat permet à DCNS d’être véritablement intégré dans le film. Il nous offre ainsi une opportunité exceptionnelle de développer la notoriété de notre entreprise, l’une des filières technologiques françaises d’excellence, afin d’attirer des talents pour contribuer à notre projet de croissance. Il nous fournit par ailleurs l’occasion de promouvoir l’importance de la mer pour l’avenir de notre planète, une conviction qui est au cœur de notre vision d’entreprise », explique Christophe Lachnitt, directeur de la communication du groupe DCNS.

Le tournage du film doit débuter le 1er octobre